La contraception sera gratuite pour les moins de 15 ans dès 2020


Depuis 2013, les mineures de 15 à 17 ans bénéficient de la contraception gratuite. Une mesure qui devrait être étendue aux moins de 15 ans dès l’année prochaine, dans le but de réduire le taux d’IVG dans cette tranche d’âge.

Le dispositif a été présenté vendredi 30 septembre, dans le budget 2020 de la Sécurité sociale. Après les jeunes filles de 15 à 17 ans en 2013, les mineures de moins de 15 ans auront accès à un moyen de contraception entièrement remboursé et ce, dès l’année prochaine.

Des adolescentes “en situation de fragilité”

La situation de certaines adolescentes ne permet pas de pouvoir utiliser une contraception, sans parler du coût de la consultation médicale. D’après le gouvernement, cela pourrait être un “frein pour des publics souvent en situation de fragilité”.

Pour ces jeunes filles, il suffira désormais d’obtenir une prescription d’une sage-femme ou d’un médecin. La contraception sera intégralement prise en charge par la Sécurité sociale et sa prescription pourra être confidentielle.

L’avant-propos du projet de loi estime que chaque année, 1000 grossesses concernent des filles de 12 à 14 ans, et 770 d’entre elles se concluent par un avortement.

Faire baisse le nombre d’IVG

Depuis 2013, la gratuité de la contraception pour les mineures de 15 à 17 ans a donné des résultats concluants. De 11 028 interruptions volontaires de grossesses en 2013 pour cette tranche d’âge, on passe à 8 337 en 2016 d’après l’Ined (Institut national d’étude de la démographie).

Les chiffres communiqués dans le nouveau budget de la Sécurité sociale font état d’une baisse de 9,5 à 6 avortements pour 1.000 entre 2012 et 2018 pour les adolescentes de 15 à 17 ans. Les chiffres concernant les autres tranches d’âge sont eux, stables.

Marie Claire

Vous avez un Avis à donner ?

One comment on “La contraception sera gratuite pour les moins de 15 ans dès 2020

Pour le Pr Nisand du CHU de Strasbourg :  » il y a des jeunes femmes qui, culturellement ou socialement, ne peuvent pas avoir recours à l’IVG. Rendre la contraception accessible aux moins de 15 ans était donc une nécessité de santé publique  » – Europe 1.

Pour Véronique Séhier co-Présidente du planning familial  » cette mesure toute seule doit s’accompagner absolument de l’éducation à la sexualité « .

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour information

Les articles qui sont présentés sur le site sont une sorte de bibliothèque de sujets que j’affectionne particulièrement et qui sont traités dans différents média et mis à votre disposition. Cela pourrait s’appeler « Revue de Presse », mais c’est plus que cela, vous trouverez également des contenus bruts (Vidéo, recherches scientifiques, émissions de radio, …).

Je ne suis pas l’auteur de ces articles, en revanche, les auteurs, les sources sont cités et les liens sont actifs quand il y en a pour que vous puissiez parfaire votre information et respecter les droits d’auteurs.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche qui se situe en dessous et utiliser des mots clés comme alcool, dépression, burn out, … en fonction de votre recherche. Ainsi vous trouverez différentes publications, « articles » qui ont attiré mon attention.

Très bonne lecture.