Théorie de l’attachement : quel est le rôle des grands-parents ?


Par Franceinter

Pourquoi les bébés sont-ils mignons ? Comment se forment nos « modèles internes opérants » (et d’ailleurs, qu’est-ce que c’est ?) Quel est le rôle des parents, des grands-parents, de la famille en général, des professeurs (bref, de tous ceux qui gravitent autour de lui) dans la construction de l’enfant ? Réponses ici.

Extraits des réponses données au micro d’Ali Rebeihi dans « Grand bien vous fasse » par le psychopédagogue Bruno Humbeeck, l’infirmière puéricultrice Anne Lucas, et Héloïse Lhérété, rédactrice en chef à « Sciences humaines ». 

L’attachement, un mécanisme vital

Bruno Humbeeck :

Ce n’est pas un hasard si les bébés sont mignons.

Il ajoute : « La nature ne fait rien par hasard : les bébés sont mignons parce qu’ils doivent stimuler l’attention de quelqu’un qui doit leur accorder des soins sinon ils ne survivraient pas ».

En pleurant, le bébé exprime des besoins : il a faim, il a froid, il a besoin de contacts physiques. L’adulte qui est là y répond, n’y répond pas, ou y répond mal. C’est à partir de là que, petit à petit, vont se construire les modèles internes opérants, c’est-à-dire des manières d’aimer et de se représenter par rapport aux autres.

« On peut les retravailler à toutes les époques de sa vie » précise Bruno Humbeeck : « ça va dépendre aussi des rencontres qu’on va faire, notamment avec les tuteurs de résilience, des personnes qui vont nous amener à repenser la manière dont on subit l’attachement et dont on se vit dans l’attachement ».

Quelles sont les grandes figures d’attachement ?

Il y a une figure principale et des figures auxiliaires.

La figure principale est souvent (mais pas forcément) la maman. C’est la personne de référence pour l’enfant, celle vers laquelle il sait qu’il va pouvoir se tourner quand il se sentira en détresse. « Elle peut être défaillante » précise Bruno Humbeeck, « certaines mamans doivent s’autoriser à être défaillantes, pas des mamans parfaites qui développeront systématiquement l’attachement sécure chez l’enfant ».

Les figures auxiliaires, ce sont les grands-parents, les parrains, les marraines, les grands frères et sœurs, mais aussi les enseignants, des éducateurs, des moniteurs de sport. « On en croise tout au long de sa vie » souligne Héloïse Lhérété.

À chaque rencontre significative que l’on fait, on trouve des outils pour se forger une sécurité intérieure, pour avancer, apprendre à aimer, à aider, à demander de l’aide et à tricoter son bonheur et celui des autres.

Et les grands-parents, quel est leur rôle ?

Bruno Humbeeck : « Il est important de ne pas trop mettre la pression sur les mamans, sur les parents. Tout se passe autour du couple conjugal qui se met une pression pédagogique intense. Il est important qu’il y ait d’autres figures d’attachement, ce qu’on appelle l’amour sucré. Des grands parents qui se contentent d’aimer mais de manière uniquement positive, parce qu’ils ont moins ce rôle structurant (qu’on leur donnait d’ailleurs dans des générations antérieures), ce qui permet à l’attachement de se réaliser sans qu’il y ait cette idée qu’il faut nécessairement structurer les choses ou cadrer les développements ».

Anne Lucas : « Les grands-parents sont des figures d’attachement importantes, qui peuvent prendre beaucoup de place chez l’enfant. C’est aussi la possibilité pour l’enfant de tisser un autre attachement que celui qu’il a avec ses parents et qui est parfois tout aussi bénéfique – de la même manière qu’un oncle, une tante, une marraine… »

Evidemment, plus il y a de figures et plus c’est riche pour l’enfant qui grandit…

Héloïse Lhérété : « Les grands-parents sont aussi des références plus stables pour l’enfant, par rapport aux parents qui peuvent se séparer, qui peuvent travailler beaucoup, qui ont un enjeu éducatif fort… Eux sont là de manière assez inconditionnelle pour aimer et voir grandir leurs petits-enfants« .

Franceinter

Vous avez un Avis à donner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour information

Les articles qui sont présentés sur le site sont une sorte de bibliothèque de sujets que j’affectionne particulièrement et qui sont traités dans différents média et mis à votre disposition. Cela pourrait s’appeler « Revue de Presse », mais c’est plus que cela, vous trouverez également des contenus bruts (Vidéo, recherches scientifiques, émissions de radio, …).

Je ne suis pas l’auteur de ces articles, en revanche, les auteurs, les sources sont cités et les liens sont actifs quand il y en a pour que vous puissiez parfaire votre information et respecter les droits d’auteurs.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche qui se situe en dessous et utiliser des mots clés comme alcool, dépression, burn out, … en fonction de votre recherche. Ainsi vous trouverez différentes publications, « articles » qui ont attiré mon attention.

Très bonne lecture.