Pourquoi les gros mots soulagent la douleur


Par Sylvie Chayette

Les gros mots sont utiles :

ils permettent de signifier que l’on déprécie ou apprécie quelque chose, d’insulter quelqu’un ou encore de soulager une frustration. Mais pas seulement. Richard Stephens, docteur en psychologie à l’université de Keele, en Angleterre, a dirigé plusieurs expériences qui prouvent que les jurons ont également pour vertu de soulager la douleur physique. Mais alors, dans ce cas, pourquoi ne pas en proférer plus souvent et continuer de les interdire ? Explications en images.

Les gros mots sont utiles.

Ils permettent de signifier qu’on n’aime pas ou au contraire qu’on aime beaucoup. Ils peuvent également servir à insulter ou encore à se soulager d’une frustration. Ce que l’on sait moins, c’est que les jurons soulagent de la douleur. Pour le prouver, Richard Stephens docteur en psychologie à l’université de Keele en Angleterre a dirigé plusieurs expériences. Malgré tout, il ne faut pas le banaliser. Car pour que le gros mot reste un gros mot, il doit rester tabou. Sinon, il n’aura plus aucun effet sur la douleur.

Le Monde

Vous avez un Avis à donner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour information

Les articles qui sont présentés sur le site sont une sorte de bibliothèque de sujets que j’affectionne particulièrement et qui sont traités dans différents média et mis à votre disposition. Cela pourrait s’appeler « Revue de Presse », mais c’est plus que cela, vous trouverez également des contenus bruts (Vidéo, recherches scientifiques, émissions de radio, …).

Je ne suis pas l’auteur de ces articles, en revanche, les auteurs, les sources sont cités et les liens sont actifs quand il y en a pour que vous puissiez parfaire votre information et respecter les droits d’auteurs.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche qui se situe en dessous et utiliser des mots clés comme alcool, dépression, burn out, … en fonction de votre recherche. Ainsi vous trouverez différentes publications, « articles » qui ont attiré mon attention.

Très bonne lecture.