Le clitoris est-il encore un organe tabou en 2019 ?


Comment parler aux jeunes de cette partie de l’anatomie féminine, uniquement dédié au plaisir, alors que parents et enseignant peuvent être gêné à l’idée de l’évoquer ? Coup de projecteur sur un organe désormais bien représenté dans le manuel scolaire de SVT, édité par Magnard.

Au chapitre dédié à la reproduction et à la sexualité, au programme de la classe de 4ème, le clitoris est correctement dessiné, dans les croquis de l’appareil génital féminin. Mais ce tabou anatomique persiste encore dans la plupart des manuels scolaires. Avec à la clé, des jeunes filles qui méconnaissent bien souvent leurs corps.

Selon le Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, 84% des adolescentes de 13 ans ne savent pas comment représenter leur sexe.

Et une fille de 15 ans sur quatre ne sait pas qu’elle a un clitoris. Une méconnaissance qui peut avoir un impact sur une sexualité épanouissante… Plus largement, pourquoi cet organe uniquement dédié au plaisir est-il encore nimbé de secret, voire de tabou dans nos sociétés ? Que reste-t-il aujourd’hui de l’obscurantisme dont il a été longtemps fait l’objet ? Comment parler aux jeunes du clitoris, alors que beaucoup d’adultes restent encore gêné à l’idée de l’évoquer ?

Nous attendons toutes vos questions sur le clitoris au 01 45 24 7000, sans oublier l’appli France Inter et la page Facebook de GBVF.

avec

  • Isabelle Motrot, directrice de la rédaction de Causette, pour le Hors-Série Voyage en Clitorie
  • Alexandra Hubin, docteur en Psychologie et Sexologue, auteure de Entre mes lèvres mon clitoris ed.Eyrolles
  • Pierre Foldes, chirurgien urologue, co-fondateur de Women Safe

Choses Vues  Christophe André

Partenariat Femme Actuelle / Marie-Laure Zonszain

Franceinter

« Clit Révolution » : lever les tabous sur le plaisir féminin

Clitoris, il mérite qu’on s’y intéresse

Masturbation féminine : tabou ou secret ?

« Le clitoris », petit film d’animation jubilatoire

Vous avez un Avis à donner ?

One comment on “Le clitoris est-il encore un organe tabou en 2019 ?

Anonyme
Mon commentaire va rester anonyme, mais je n’en pense pas moins. J’avais déjà exprimé mon opinion à ce sujet, pour les jeunes filles et la méconnaissance de leur anatomie, et allons plus loin dans l’âge, il est clair que la sensibilité du clitoris peut compenser certains manques, je dis bien certains, rien ne remplacera la chaleur d’un corps, la douceur des caresses, les odeurs et le partage des plaisirs sexuels. A défaut, le clitoris peut calmer les émois …… hélas en solo.
Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour information

Les articles qui sont présentés sur le site sont une sorte de bibliothèque de sujets que j’affectionne particulièrement et qui sont traités dans différents média et mis à votre disposition. Cela pourrait s’appeler « Revue de Presse », mais c’est plus que cela, vous trouverez également des contenus bruts (Vidéo, recherches scientifiques, émissions de radio, …).

Je ne suis pas l’auteur de ces articles, en revanche, les auteurs, les sources sont cités et les liens sont actifs quand il y en a pour que vous puissiez parfaire votre information et respecter les droits d’auteurs.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche qui se situe en dessous et utiliser des mots clés comme alcool, dépression, burn out, … en fonction de votre recherche. Ainsi vous trouverez différentes publications, « articles » qui ont attiré mon attention.

Très bonne lecture.