Dans le viseur d’Anny Duperey


Portrait de l'actrice et romancière, Anny Duperey le 26 mai 2018 à Paris.

Elle est comédienne, écrivain mais aussi photographe.

Dans « Les photos d’Anny », publié au Seuil, en librairie depuis hier, elle revient sur sa vision intime de la pratique photographique et exhume souvenirs, images et blessures du passé. Anny Duperey est l’invitée d’Augustin Trapenard.

ontrairement à l’écriture, qui a toujours fait partie de sa vie, la photographie est arrivée par hasard. Dans son livre Les Photos d’Anny, elle revient sur le rituel sacré de cette pratique ancrée dans son histoire familiale. Du noir et blanc, de l’attente, de l’excitation et de l’émotion avec Anny Duperey, invitée d’Augustin Trapenard.

J’ai la chance d’estomper les repères du temps et de vivre dans un flou. Je refuse de marquer les dates.

Roland Barthes a eu cette phrase qui m’a frappée à propos de la photographie, qu’il décrivait comme le geste captant la mort en marche.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Anny Duperey a choisi de lire un poème de l’écrivain américain Max Erhmann : Desiderata (1927)

Va tranquillement au milieu du vacarme et de la hâte,
et souviens-toi de la paix qui peut exister dans le silence.
Sans aliénation, vis autant que possible en bons termes avec toutes personnes.
Dis doucement et clairement ta vérité; et écoute les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant; ils ont eux aussi leur histoire.

Évite les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit.
Ne te compare à personne: tu risquerais de devenir aigri ou vaniteux.
Il y a toujours plus grand et plus petit que toi.
Jouis de tes projets aussi bien que de tes accomplissements.

Sois toujours intéressé à ta carrière, si modeste soit-elle;
c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.
Sois prudent dans tes affaires; car le monde est plein de fourberies.
Mais ne sois pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe;
Nombreux sont ceux qui luttent pour de grands idéaux; et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Sois toi-même. Surtout n’affecte pas l’amitié. Non plus ne sois cynique en amour,
car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.
Prends avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à ta jeunesse.
Nourris ta force d’âme pour te protéger en cas de malheur soudain.
Mais ne t’alarme pas de sombres chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d’une discipline saine, sois doux avec toi-même.
Tu es un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles; tu as le droit d’être ici.
Et qu’il te soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Sois en paix avec Dieu, quelle que soit ta conception de Lui, et quels que soient tes travaux et tes rêves, garde dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans ton âme.
Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

Sois joyeux.
Tâche d’être heureux.

© Max Ehrmann, 1927 – « The poems of Max Erhmann » – John L. Bell

 

Franceinter

 

Vous avez un Avis à donner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour information

Les articles qui sont présentés sur le site sont une sorte de bibliothèque de sujets que j’affectionne particulièrement et qui sont traités dans différents média et mis à votre disposition. Cela pourrait s’appeler « Revue de Presse », mais c’est plus que cela, vous trouverez également des contenus bruts (Vidéo, recherches scientifiques, émissions de radio, …).

Je ne suis pas l’auteur de ces articles, en revanche, les auteurs, les sources sont cités et les liens sont actifs quand il y en a pour que vous puissiez parfaire votre information et respecter les droits d’auteurs.

Vous pouvez utiliser le moteur de recherche qui se situe en dessous et utiliser des mots clés comme alcool, dépression, burn out, … en fonction de votre recherche. Ainsi vous trouverez différentes publications, « articles » qui ont attiré mon attention.

Très bonne lecture.